RICHARD CLOUTIER | STÉPHANIE L’HEUREUX Exposition du 27 août au 26 septembre 2015

 

01

.

 

 

Vernissage le 26 août de 17h à 20h

 

La Galerie Bernard présente, du 27 août au 26 septembre, une exposition réunissant les œuvres de Richard Cloutier et de Stéphanie L’Heureux.

 

L’exposition nous fait découvrir les œuvres de Richard Cloutier et Stéphanie L’Heureux, deux artistes aux pratiques différentes mais qu’il nous semblait pertinent de présenter ensemble. Le choix de faire cohabiter dans le même espace, les œuvres de ces deux artistes nous a semblé, dès le départ, comme une évidence.

 

Richard Cloutier pratique une peinture inspirée de l’architecture et du plan, à travers laquelle il manifeste une véritable spontanéité et une grande poésie.

Stéphanie L’Heureux, quant à elle, nous fait redécouvrir le plaisir du geste, renouant ainsi avec la capacité expressive et émotionnelle de la peinture.

 

Richard Cloutier revisite l’abstraction géométrique en peinture, à travers le prisme de son vécu d’architecte. En puisant dans les codes et les procédés graphiques utilisés dans cette discipline, il s’applique à détourner ces techniques qui ne servent ici aucune construction définie, mais qui deviennent des balises organisationnelles pour l’application de la matière. Ainsi, ces structures semblent-elles flotter dans un espace où les couches accumulées témoignent des étapes de leur réalisation. À la croisée des chemins entre l’architecture et la peinture, ses toiles deviennent le lieu de rencontre du trait et de la couleur, de la figure et du fond. Inspiré par la Cité de la Culture de Galicie de l’architecte Peter Eisenman, Richard Cloutier présente une série de toiles qui évoquent une certaine dualité entre la rigueur du tracé et la souplesse expressive de la couleur.

 

Stéphanie L’Heureux, dans son travail pictural, accorde une importance égale aux gestes créatifs et à l’œuvre finale. Sa pratique examine les composantes élémentaires du médium : la toile et la peinture et questionne la place du vide, l’équilibre des formes, le mouvement, la ligne et le plan. Sa démarche s’oriente vers une recherche de simplicité, de pureté, d’un retour à l’essence de la peinture. « Mon approche vise à susciter l’émotion avec un langage minimaliste », dit l’artiste. Le cercle, est un motif qu’elle développe, transforme et décline de multiples façons; il devient à la fois témoin du geste et trace de l’action posée. Son intérêt pour l’art primitif l’a amenée à approfondir ses recherches sur les techniques traditionnelles de teinture du tissu,  notamment sur l’indigo, couleur fascinante qui a traversé les siècles et qui est une culture à part entière. Ainsi allie-t-elle ses connaissances du textile et son intérêt pour les couleurs anciennes et naturelles en teignant ses propres toiles. La peinture de Stéphanie L’Heureux a quelque chose de méditatif, d’intemporel, de profond et d’essentiel. Ses recherches illustrent l’éphémérité de la vie et arrête dans un moment, un souffle : le temps.

 

Un lien intéressant se crée dans leurs démarches respectives : l’accumulation pour l’un et la série pour l’autre. La peinture de Richard Cloutier se déploie dans la superposition de couches, l’artiste nous dévoile ainsi, la chronologie des interventions antérieures sur la toile. Le travail sériel de Stéphanie L’heureux, quand a lui, répète le motif du cercle inlassablement et calmement, tel un mantra.

 

Au-delà des ressemblances et des contrastes qui existent entre les œuvres de Cloutier et de L’Heureux, le dialogue se fait par les caractéristiques de la peinture en tant que médium et matière pensante, «Poser une action, l’examiner, porter un jugement, puis réagir à ce geste, il y a une accumulation de décisions » dit Richard Cloutier. Malgré leurs différentes manières d’aborder la peinture, il y a dans le travail de Richard Cloutier et de Stéphanie L’Heureux, une qualité, une douceur, une poésie ainsi que de nombreuses références, qu’elles soient architecturales, historiques ou culturelles.

 

Découvrez la capsule vidéo qui présente les artistes dans leur ateliers

 

 

RICHARD CLOUTIER | STÉPHANIE L’HEUREUX

Exhibition from August 27 to September 26, 2015

Opening on August 26 from 5 pm to 8 pm

 

Galerie Bernard presents, from August 27 to September 26, an exhibition bringing together the works of Richard Cloutier and Stéphanie L’Heureux.

 

The exhibition makes us discover the works of Richard Cloutier and Stéphanie L’Heureux, two artists with different practices that seemed appropriate to present together. The choice to initiate the coexistence of the works of these two artists in the same space seemed, from the start, as a no-brainer.

 

Richard Cloutier practices a painting inspired by architecture and the plan, through which he expresses a genuine spontaneity and great poetry.

Stéphanie L’Heureux, for her part, makes us rediscover the pleasure of the gesture, thus reviving the expressive and emotional painting ability.

 

Richard Cloutier revisits geometric abstraction in painting, through the prism of his architect experience. Drawing from codes and graphic processes used in this discipline, he applies to divert these techniques that serve here no set construction, but become organizational guidelines for the application of material. Thus, these structures seem to float in a space where the accumulated layers reflect stages of their realization. At the crossroads between architecture and painting, his paintings become the meeting place of the line and color, figure and background. Inspired by the city of Culture of Galicia by architect Peter Eisenman, Richard Cloutier presents a series of canvases that evoke a certain duality between the rigor of the trace and the expressive flexibility of the color.

 

Stéphanie L’Heureux, in her pictorial work, gives equal importance to creative gestures and the final work. Her practice examines the basic components of the medium: canvas and paint and questions the place of vacuum, balance of forms, movement, the line and plan. About her approach towards a search for simplicity, purity, a return to the essence of painting, the artist says: « My approach aims to elicit the emotion with a minimalist language« . The circle is a pattern that she develops changes and declines in many ways; it becomes simultaneously witness of the gesture and trace of the raised action. Her interest in primitive art led her to further her research on traditional techniques of dyeing of fabric, including on indigo, fascinating color which crossed the centuries and which is a culture in its own right. Consequently, she combines her knowledge of textile and her interest in the ancient and natural colors in dyeing her own canvases. Stéphanie L’Heureux’s painting has something meditative, timeless, deep and essential. Her researches illustrate the transience of life and stops in a moment, a breath: Time.

 

An interesting link is created in their respective approaches: the accumulation for one and the series for the other. Richard Cloutier’s painting unfolds in the layering, the artist reveals, the chronology of the previous interventions on the canvas. While labor serial of Stéphanie L’Heureux repeats the motif of the circle tirelessly and calmly, like a mantra.

 

Beyond the similarities and contrasts that exist between the works of Cloutier and L’Heureux, the dialogue is done by the characteristics of the painting as a medium and thinking matter, « Ask an action, consider it, make a judgment, then respond to this gesture, there is an accumulation of decisions, » said Richard Cloutier. Despite their different approaches to painting, there are, in the work of Richard Cloutier and Stéphanie L’Heureux, quality, softness, poetry, as well as many references, be they architectural, historical or cultural.

 

Click to visit the artists in their studios

 

 

Horaire: mer. 11h – 18h / jeu. ven. 11h – 19h / sam. 12h – 17h

galeriebernard.ca

_______________________________________________________

PUBLiCiTÉ

À Vendre Lac-Beauport : Bungalow Avec Une Vue Exceptionnelle

Possibilité d’agrandir jusqu’à 2 700 pc. L’étude de faisabilité a été faite par un architecte. Le rapport est disponible sur demande.

Circulation sur un chemin privé, bord de l’eau secteur tranquille, aucun voisin arrière.

Résidence de 44×27, plafond cathédrale, style contemporain, incluant 3 chambres à coucher.

Rénovations majeures 2005 et 2007. Terrain d’une superficie de 7 170 pieds carrés,

Évaluation municipale Terrain et Batisse : 647 300$

Site exclusif avec possibilité d’agrandissement ou d’une nouvelle construction.

Rapport d’évaluation à 730 000$.

Inclusions : luminaires, fixtures, rideaux, échangeur d’air, aspirateur central et accessoires, hotte micro-ondes, thermopompe, lave-vaisselle, 3 ventilateurs, penderie de la salle de bains le tout est laissé sans garantie.

Exclusions : meubles et effets personnels du propriétaire.

Contactez moi sur Skype voici mon id : jules.labreche ou par tél.: 418.907.2340

Voir la fiche complète cliquez ici

Translate »